CONNECTEZ-VOUS
Mise à jour le 29. 06. 2020

hypokaliémie

L'hypokaliémie correspond à une diminution de la quantité de potassium contenue dans le sang avec une concentration plasmatique < 3,5 mmol/l. Elle peut entraîner des conséquences parfois fatales en raison des complications cardiaques. Le potassium est en effet un électrolyte indispensable à la contraction musculaire et donc à la contraction du cœur. 

Causes

Elle peut être due à des pertes excessives dans les urines ou par le tube digestif comme devant des diarrhées ou des vomissements importants ou un apport insuffisant... 
Des médicaments peuvent également être en cause. Les symptômes peuvent être des crampes ou une faiblesse musculaire, une constipation, une augmentation des urines et de la soif, et la complication principale concerne des troubles cardiaques et notamment des troubles du rythme. 

Pertes électrolytiques

Diarrhées aiguës ou chroniques, vomissements ou brûlures étendues peuvent provoquer une baisse du taux de potassium. 

Médicaments

Les diurétiques peuvent provoquer une hypokaliémie, de même que l'utilisation à long terme de laxatifs, d'aspirine, de digitaline, et de cortisone. 

Carence d'apport

Une carence d'apport de potassium qui s'observe par exemple lors d'anorexie accompagnées de vomissements peut provoquer une hypokaliémie. Le jeûne prolongé peut également être une des causes. 

Symptômes

La fatigue est le symptôme le plus commun de carence en potassium. Crampes, myalgies et faiblesse musculaire peuvent s'observer lors d'une hypokaliémie. Nausées, constipation, ballonnements intestinaux s'observent également lors d'une hypokaliémie. Une polyurie et une alcalose métabolique peuvent apparaître. Une paralysie musculaire peut ensuite apparaître. 

Une hypokaliémie sévère peut provoquer une arythmie cardiaque, une perturbation du rythme cardiaque qui affecte sa fréquence, l'intensité de ses contractions et sa régularité: le cœur ayant besoin de potassium pour se contracter ne peut plus assurer ses fonctions. Palpitations, étourdissements, pouls trop lent ou trop rapide, chute de la tension artérielle, dyspnée(essoufflement), douleurs à la poitrine... sont les manifestations principales de l'arythmiecardiaque. Les complications les plus sévères peuvent aboutir à un décès. 

Traitement

Le dosage du potassium effectué à partir d'une prise de sang permet de quantifier la perte. Il faut avant tout traiter la cause de l'hypokaliémie, et envisager une supplémentation en potassium. Le mode d'administration et la quantité de potassium à administrer dépendent de degré de la baisse de la kaliémie et des complications cardiaques. Lors de situations ne représentant pas une situation d'urgence, le traitement consiste à consommer des aliments riches en potassium et de rajouter si nécessaire des comprimés de Kaleorid (chlorure de potassium). Lors de situations d'urgence, le chlorure de potassium est injecté par voie intraveineuse.