CONNECTEZ-VOUS
Mise à jour le 19. 03. 2018

Syntocinon (Oxytocine) : en rupture de stock jusqu'a nouvel ordre .

Le Syntocinon (Oxytocine) est en rupture de stock chez tous les grossistes pharmaceutiques au Maroc. Largement utilisé dans la gynécologie obstétrique, Le syntocinon est une hormone de synthèse mise au point sur le modèle de l'ocytocine, une hormone produite naturellement par l'organisme. Elle est utilisé lors de l'accouchement puis de la délivrance, étape durant laquelle se produit l’expulsion du placenta.

Comment agit l'ocytocine ?

L’ocytocine stimule la contraction des cellules musculaires lisses de l’utérus. La sensibilité de ce dernier à cette hormone augmente naturellement au cours de la grossesse. L’administration d’ocytocine de synthèse (Oxytocine) par voie intraveineuse est donc indiquée lorsque les contractions de l’utérus sont insuffisamment régulières et puissantes. Elle l’est également dans la prévention et le traitement des hémorragies du postpartum.

Le Syntocinon est commercialisé sous forme d’ampoules de 1 ml qui contiennent 5 unités internationales (UI) d’ocytocine de synthèse. Elles se conservent à une température comprise entre 2 et 8°C. L’administration de syntocinon s’effectue par voie intraveineuse (IV) ou par voie intramusculaire (IM). 

BIAFINE émulsion (Trolamine) : rupture de stock jusqu'à mi-juillet 2016

Biafine emulsion (Trolamine) le protecteur cutané utilisée dans le traitement des brûlures et des plaies superficielles non infectées est en rupture de stock effective depuis mai 2016. La spécialité (Sulfadiazine)  est à la disposition des professionnels de la santé, dans l'attente de la remise à disposition de la spécialité américaine, prévue à compter du 10 juillet 2016 selon le laboratoire Pharmaceutical Institute.
 

Pour mémoire

 
Biafine est une émulsion pour application cutanée faisant partie de la classe des protecteurs cutanés. Ce médicament est utilisé pour le traitement des brûlures du premier et deuxième degré, mais aussi sur des plaies cutanées non infectées et les érythèmes secondaires dus à un traitement par radiothérapie
 

Ses indications

 
  • En cas de brûlure du premier degré, Biafine s'applique en couche épaisse deux à quatre fois par jour.
  • En cas de brûlure du deuxième degré, ou des autres plaies cutanées, il est conseillé d'appliquer Biafine également en couche épaise (après nettoyage de la plaie), d'attendre qu'elle soit absorbée par la peau et de renouveler l'application tant qu'il ne reste pas d'excédent sur la lésion. La dernière application peut être recouverte d'une compresse humide.
  • En cas d'érythèmes provoqués par la radiothérapie, deux à trois applications, régulièrement espacées, en faisant pénétrer la crème par un léger massage sont nécessaires.

Retrait de médicaments

Les laboratoires Maphar viennent, à travers un courrier adressé aux professionnels de santé, le rappel de lots des spécialisés suivant : Iskédil fort , séglor 5mg, Ikaran 2 mg et Ikaran LP 5mg. Cette décision fait suite aux données d'une évaluation éuropéenne  des spécialités contenant de la dihydroergocriptine, de la caféine, de la dihydroergotamine, de la nicergoline, menée en janvier 2012 à la demande de l'ANSM ( Agence Nationnal de la Sécurité du Médicament ). De graves cas de fibrose et d'ergotisme avaient été notifiés par les autorités sanitaires françaises, souligne ce courrier.

L'analyse de la balance bénéfices/risques de ces molécules n'autorise pas à exposer les patients à un risque sérieux, prouvé et pouvant parfois être fatal, pour un bénéfice thérapeutique évalué comme étant réduit, ont précisé les experts européens.

L'équipe officinale est donc invitée à informer les patients concérnés de consulté leurs médecins pour envisager avec eux d'autres traitements.

S'abonner à ce flux RSS